Réussir Sa Vie d’Entrepreneur Libre Grâce À L’autoroute Du Millionnaire

Introduction

TLDR (too long didn’t read) : c’est le meilleur livre que vous pouvez acheter concernant le « mindset » pour ceux qui veulent devenir entrepreneurs ou qui sont en pleine « traversée du désert ».

MJ DeMarco est l’auteur du best-seller « L’autoroute du millionnaire« , un livre qui va booster votre envie de vous défoncer dans vos projets d’entrepreneur. C’est une référence incontournable dans la thématique « Mindset business ».

MJ DeMarco égratigne pas mal de gourous du marketing tels que Tim Ferriss ou Robert Kiyosaki. Ave son style franc et direct, il ne ménage pas ceux qui sont réfractaires au capitalisme et dit sans langue de bois comment atteindre la véritable voie vers la richesse sans attendre la retraite.

L’auteur nous raconte comment il a beaucoup galéré dans sa vie. Un jour il rencontre une personne au volant d’une Lamborghini. Subjugué par la voiture, il demande à son propriétaire ce qu’il fait dans la vie. Il lui répond : « Je suis un inventeur » . À partir de ce jour, sa vie change complètement.

À contrario de ses amis qui se mettent dans le salariat, il décide de monter plusieurs business qui échouent les uns après les autres. Déménageant dans la ville Phoenix, il réussit à monter son premier business ligne de réservation de limousine, qu’il vend une première fois pour la somme de 1,2 million lors de la bulle internet.

Dilapidant son argent et conscient de ses erreurs, il rachète in extremis son entreprise. Il l’améliore, l’automatise et peut enfin bénéficier de profits confortables, sans se tuer au travail. Il finit par vendre son entreprise à l’âge de 33 ans, devenant ainsi multimillionnaire.

La richesse n’est pas un évènement, c’est un processus qui nécessite de longueurs de travail acharné et beaucoup de discipline.

Selon lui, il existe quatre composantes dans la formule qui conduit à la richesse :

  1. La feuille de route (le plan d’action)
  2. Le véhicule,
  3. La route que l’on a choisi de suivre
  4. La vitesse à laquelle on avance

Mj DeMarco distingue trois feuilles de routes possibles : le trottoir, la voie lente et l’autoroute.

1- Le trottoir : conduit à la pauvreté

Le trottoir conduit à la pauvreté
Le trottoir conduit à la pauvreté

Le trottoir est adopté par ceux qui troquent la sécurité de demain contre le plaisir de l’instantané. L’auteur appelle ces personnes-là les piétons. Ces piétons ne sont souvent pas loin d’être ruinés. Ils se content de vivre de leur salaire et s’acharnent au travail juste pour s’offrir une vie confortable.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela dépend plus de l’argent que l’on épargne que de l’argent que l’on gagne. MJ DeMarco prend pour exemples tous ces acteurs et sportifs qui mènent une vue de luxe pendant des années, et qui se retrouvent ensuite fauchés en quelques mois.

Les piétons dépensent leur argent dans des conneries. Ils ont besoin de plaisir, de reconnaissance et de gratification immédiate, sans penser au futur. Pour eux, l’argent non dépensé est considéré comme gâché. Ils ne se forment plus depuis l’école, dépendent de leur patron, de leurs créanciers et se font endoctrinés par des vendeurs de rêve qui leur font miroiter la fortune.

Leur richesse est égale au cumul de choses matérielles.

Pour quitter cette voie, il faut reprendre le contrôle de sa vie, arrêter de se poser en victime et de modifier ses croyances.

2 – La voie lente : adoptée par la majorité

La voie lente : gouvernée par la doctrine de l'enrichissement lent
La voie lente : gouvernée par la doctrine de l’enrichissement lent

Pour MJ DeMarco, la voie lente est la voie des gens « médiocres ». Le terme médiocre est employé au sens littéral, ce qui signifie « être dans la moyenne ». Les adeptes de la voie lente sacrifient aujourd’hui pour vivre une vie meilleure demain. Ils s’endettent pour un diplôme, cherchent et trouvent un travail stable.

Cette voie est prônée par tous les gourous de l’investissement et de la liberté financière. Les conducteurs lents épargnent 10% de leurs revenus chaque mois, investissent en bourse, se serrent la ceinture…

Le problème de cette voie, c’est qu’elle gâche les meilleures années de la vie au travail et ne garantit pas que les efforts fournis paient. En effet, cela dépend de facteurs sur lesquels on n’a aucun contrôle, comme la stabilité de l’entreprise qui emploie ou la fluctuation des marchés.

L’équation de la richesse pour cette voie est : Richesse = Salaire + Investissements. Cependant, les variables utilisées sont limitées et incontrôlables. Le salaire est limité à 24 heures par jour et on a peu de contrôle sur sa valeur. Quant aux marchés, l’effet cumulé est impuissant, car dépendant du capital et on n’a aucun contrôle sur le temps.

Pour l’auteur, la liberté, la famille et la santé sont les trois richesses les plus importantes. Et malheureusement, la voie lente ne permet pas de les obtenir. L’adepte de la voie lente s’offre deux jours de sursis contre cinq jours de travail. Comme dit MJ DeMarco :

La vie ne commence pas le vendredi soir pour s’arrêter le lundi matin

MJ DDeMarco

3 – l’autoroute : la voie des entrepreneurs

L'autoroute : la voie de l'Entrepreneur libre
L’autoroute : la voie de l’entrepreneur libre

Il s’agit du plan préconisé par l’auteur pour devenir riche rapidement et profiter des meilleures années de sa vie. L’auteur présente sa méthode qui l’a rendu riche : devenir producteur au lieu d’être consommateur.

Pour cela, le seul moyen d’y parvenir est de devenir entrepreneur. La voie rapide repose sur des variables illimitées et contrôlables. Devenir entrepreneur vous permet de garder le contrôle.

Depuis l’enfance, on est dans l’équipe des consommateurs. Il faut donc changer son approche pour passer de l’autre côté de la barrière. Pour cela, il faut créer, produire. Par exemple, on peut créer du contenu digital : blog, chaîne YouTube, podcasts…

D’abord on produit, ensuite on consomme. Les producteurs sont riches alors que les consommateurs sont condamnés à rester pauvres. Paradoxalement, c’est en produisant suffisamment pour être riche que l’on peut consommer comme on veut.

L’équation de la richesse de l’autoroute est la suivante : Richesse = Profit net + valeurs des actifs. Le profit est égal au nombre d’unités vendues multiplié par le profit unitaire. On augmente le nombre d’unités vendues en augmentant le taux de conversion, et le profit unitaire peut être augmenté si le produit est amélioré. La valeur est des actifs est égal à la valeur de toutes les possessions.

L’entrepreneur doit répondre à un besoin douloureux encore non résolu ou qui peut être amélioré. Son premier actif reste son entreprise, qui prend de la valeur au fil du temps.

5 types d’arbres à frics pour faire du business

MJ DeMarco distingue cinq types de business rentables :

  1. Les systèmes de location (investissements locatifs, marques et brevets…)
  2. Logiciels et application informations
  3. Les systèmes d’information (formations, blog, livres, vidéos…)
  4. L’affiliation, la franchise, le marketing de réseau
  5. Les systèmes de ressources humaines

Le véhicule pour la richesse : soi-même

Vous être votre propre véhicule pour la richesse
Vous être votre propre véhicule pour la richesse

Il est question des choix et des actions que l’entrepreneur doit faire pour emprunter l’autoroute du millionnaire. Pour l’auteur, il est impossible de se payer en premier, c’est-à-dire conserver une partie de son argent en tant que salarié pour l’investir.

En tant que salarié, les impôts et les nombreuses taxes sont prélevés à la source. En tant qu’entrepreneur, lorsqu’une société est créée, on peut déduire ces frais du chiffre d’affaires. On est ensuite taxé sur ce qu’il reste.

L’auteur place chacun devant la responsabilité de sa propre situation. La pauvreté comme la richesse est une succession de choix. Pour faire les bons choix, il faut changer ses croyances et ne pas se laisser affecter par les expériences négatives du passé. Il suggère également de se séparer des mauvaises personnes qui ne pensent pas comme vous et qui ne croient pas en votre réussite.

Savoir tourner le dos aux personnes qui vous tirent vers le bas

 MJ DeMarco nous incite à tourner le dos aux gens qui nous plombent dans notre quête de la réussite. La société perçoit comme normal de se lever, aller au travail, rentrer à la maison, dîner, regarder la télé puis aller au lit. Et puis recommencer le lendemain.

Qui sont ces personnes ?

  1. les amis et la famille qui ne vous comprend pas
  2. Les institutions éducatives qui prônent le dogme de la Voie lente
  3. Les parents qui pensent que la richesse est pour les autres
  4. Les gourous de la Voie Lente adeptes de l’immobilier
  5. Les gourous de la Voie lente de l’investissement boursier
  6. Votre environnement

5 commandements pour être un entrepreneur à succès

L’auteur rappelle que l’entrepreneur doit s’impliquer pleinement dans son projet, et s’y consacrer corps et âme.

  1. Ne pas procrastiner
  2. Ne pas laisser la peur paralyser l’action
  3. Passer à l’action

L’auteur liste cinq commandements pour l’entrepreneur qui souhaite réussir.

1 – Commandement du Besoin

Les entreprises répondent à un besoin. Les besoins peuvent être des souffrances, des lacunes, des offres de service ou bien encore des problèmes non résolus.

90% des nouvelles entreprises ne se focalisent pas sur les besoins externes du marché. Par conséquent, en suivant leurs besoins internes, elles font faillite. Il est indispensable de garder en tête que tout ce que les gens veulent savoir, c’est ce que l’entreprise peut faire pour eux.

Quand on fait ce que l’on aime faire, on se retrouve sur des marchés saturés. Par conséquent, on transgresse le commandement du Besoin. Quand on est passionné pour une raison d’agir, le travail se transforme en joie.

2- Commandement de l’Entrée

Plus la concurrence est forte, moins la route est intéressante. Si ça marche de faire ce que tout le monde fait, et si tout le monde est riche, alors personne n’est riche.

3 – Commandement du Contrôle

Il est obligatoire pour un entrepreneur de construire son business sur une plateforme qui lui appartient.  Les piétons font partie du plan d’autoroute de quelqu’un d’autre. Si une partie du business dépend de quelqu’un d’autre alors l’entrepreneur ne sera pas riche.

Pour le marketing de réseau, cela rentre à la fois dans le commandement du contrôle et celui de l’Entrée.  Néanmoins il s’agit d’un système de distribution puissant. Il faut donc chercher à en posséder un et non pas à en rejoindre un.

4 – Commandement de l’échelle

L’entrepreneur doit viser le plus large possible pour toucher beaucoup de monde. La clientèle potentielle détermine le terrain de jeu. Plus c’est grand, plus le potentiel de richesse est grand.

L’échelle s’atteint par la portée ou la magnitude. La portée est égale au nombre d’unités vendues. La magnitude est le bénéfice par unité.

5 – Commandement du Temps

Les revenus doivent être décorrélés du temps de travail. Le business doit fonctionner indépendamment de la présence de l’entrepreneur. Un business qui est fondé sur le temps est un emploi. Pour répondre au commandement du Temps, il faut démarrer un business qui utilise un plant d’arbres à fric.

Les trois grandes autoroutes

1 – L’internet

Il s’agit de l’autoroute la plus efficace, avec une infinité de business possibles. Naturellement, internet a un public à l’échelle du monde. On peut systématiser et automatiser un business sur le web. Le modèle d’entreprise se divise en sept grandes catégories :

  1.  L’abonnement
  2. Le contenu : blog, magazines en lignes qui vendent des espaces publicitaires
  3. La génération de leads
  4. Les réseaux sociaux
  5. Le système de courtage
  6. La publicité
  7. Le commerce électronique

2 – L’innovation

L’innovation est technique et technologique. L’innovation peut prendre différentes formes : écriture, invention, services.

3 – L’itération intentionnelle

Le fait d’ouvrir une boutique avec l’intention de créer une chaîne. McDonald’s en est un exemple.

Conclusion

L’auteur incite ses lecteurs à rassembler toutes leurs connaissances pour passer à l’action. Dans le cas contraire, la lecture de livre n’est d’aucune utilité. Il déclare que si une décision se prend une fraction de seconde, ses conséquences peuvent changer une vie entière.

MJ DeMarco apporte de la fraîcheur avec son style franc et sans langue de bois. Il s’attaque aux mythes et fustige les gourous qui prônent une méthode sans l’appliquer et les autres vendeurs de rêve en tout genre.

MJ DeMarco partage juste son expérience au travers de son livre. Même si il ne donne pas d’exercices pratiques pour commencer, cela donne un coup de fouet pour entreprendre. Je recommande vivement ce livre pour ceux qui aspirent à devenir entrepreneurs et quitter leur emploi pour vivre la vie qu’ils souhaitent.

Laisser un commentaire